Webinaire 26 octobre Drones en agriculture

Webinaire 26 octobre Drones en agriculture

janvier 8, 2022 0 Par Patrick

Dans le cadre du « Micro-projet INTERREG Drone-Future » Belgian Drone
Federation (BDF) et La Fédération Professionnelle du Drone Civil (FPDC),
fédération Française, sont amenées à vous proposer un webinaire le 26
octobre 2021, sur le thème « Les drones et l’agriculture »
Lors du webinaire, nous accueillerons six intervenants, tous
professionnels de l’agriculture. Chaque intervenant fera sa
présentation en français ou en anglais, une traduction du
PowerPoint sera assurée.

19h00 Accueil et introduction : Baptiste SIMONOT, Président Fédération Professionnelle du Drone
Civil et Elwin VAN HERCK, président Belgian Drone Federation

19h20 Quentin Limbourg (B) : Coordinateur projet agriculture precision « Centre wallon de
Recherches agronomiques » www.cra.wallonie.be/fr
La télédétection par drone appliquée à l’agriculture
Exemple de la modulation de défanant sur pomme de terre par imagerie multispectrale

19h30 Jonathan Van Beek (B) : Chercheur en agriculture de précision «°Flanders Research Institute
for Agriculture, Fisheries and Food » www.ilvo.vlaanderen.be
La télédétection d’Alternaria en Pomme de terre par imagerie hyperspectrale
Gestion des besoins hydriques par imagerie thermique
Modulation en temps réel grâce au réseau 5G

19h40 Mr. Lilian MAROLLEAU (F) : Dirigeant associé «°Agrodrone°» www.agrodrone.fr
Le semis de couvert végétal par drone => une solution aux nombreux intérêts agronomiques

19h50 Mr. Loïc SAURA (F) : Fondateur «°Drone Vision Pro AG°» www.dronevisionpro-ag.fr
La pulvérisation par drone sur vigne => Comment ça marche ?
Épandage de biocontrôles sur Maïs (trichogrammes)

20h00 Xavier DELPUECH (F) : Ingénieur Agronome et DNO spécialisé en pulvérisation «°Institut
Français de la vigne et du Vin°» www.vignevin.com
Retour d’expérience sur 3 ans d’expérimentation de pulvérisation par drone sur vignes => Intérêts et
limites agronomiques
La pulvérisation par drone appliquée aux cultures de pommiers et bananiers

20h10 Eva AMPE (B) : Chef de recherche agriculture de précision «°Recherche & conseil en
agriculture et horticulture » www.inagro.be
Expérimentation de l’impact des traitements et fertilisants sur pois par imagerie multispectrale
20h20 Conclusions : Henry JOFFROY, Délégué à l’agriculture à la Fédération Professionnelle du Drone
Civil

Conclusion

Les drones deviennent un outil essentiel pour l’agriculture de précision :

– Ils permettent d’analyser les cultures à l’aide d’images aériennes et peuvent ainsi garantir que la bonne dose est optimisée au bon endroit.

– Ils ouvrent de nouvelles possibilités en intervenant sur les cultures depuis l’air, en améliorant la gestion agronomique des champs et l’impact des machines sur le sol. Cela profite à l’environnement et aux conditions de travail. L’exposition aux produits phytosanitaires est moindre.

Cependant, l’utilisation des drones dans l’agriculture a également un impact sur la société.

– Grâce à l’exploitation écologique, efficace et précise des drones, les émissions de gaz à effet de serre peuvent être réduites. De cette manière, les objectifs de la COP21 en matière de réchauffement climatique pourront être atteints plus rapidement.

D’autre part, l’utilisation des drones dans l’agriculture se heurte à deux obstacles :

– La pulvérisation aérienne de pesticides est interdite en France et en Belgique. Et ce, alors que les drones peuvent être un excellent moyen de réduire les doses appliquées en traitant plus précisément les zones à traiter, tout en améliorant la précision du traitement par rapport à la population et à l’environnement.

– L’utilisation de drones de 50 kg, qui constitue le bon équilibre entre charge utile et vitesse de travail dans les applications agricoles, fait l’objet d’une analyse de risque basée sur la méthode SORA. Cette analyse nécessite un travail administratif disproportionné compte tenu des circonstances dans lesquelles les drones sont utilisés pour ce type de mission : ils volent à quelques mètres au-dessus de zones non peuplées, à une vitesse limitée, alors que le risque d’accident pour les tiers au sol est très faible et que le risque est inexistant par rapport aux avions pilotés.

Proposition de politique :

Afin de démocratiser l’utilisation des drones en agriculture et de contribuer à la décarbonisation de cette activité, nous demandons aux ministères de l’Agriculture en France et en Belgique de reconsidérer l’utilisation des drones pour l’application de produits phytosanitaires.  Il serait utile que le BCAA mette en place un groupe de travail pour identifier les risques et les moyens de limiter ce type de pratique en vue de la rédaction d’un PDRA.

resume
AVEC LE SOUTIEN DU FONDS EUROPÉEN DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL
MET STEUN VAN HET EUROPEES FONDS VOOR REGIONALE ONTWIKKELING